Témoignages

TEMOIGNAGES D’ETUDIANTS

 

A. C., ancienne étudiante du Collège (promotion 2003) et ancienne élève de l’ENA ; Diplomate au Ministère roumain des Affaires étrangères :

« Je me suis félicitée de suivre les plus agréables cours de ma vie. J’ai apprécié́, en plus du haut niveau professionnel des enseignants et des professeurs venus des meilleures Facultés de France, la méthode d’analyse juridique et les connaissances substantielles de toutes les branches du Droit. Le Collège est complémentaire, de manière pratique et multidisciplinaire, à la formation fournie par la Faculté́ de Droit. […] J’ai intégré, en 2006, le Ministère des Affaires Etrangères, où j’utilise à peu près tout ce que j’ai appris, tout en apprenant chaque jour des choses nouvelles, car c’est un métier fabuleux. »

 

C. D., ancien étudiant du Collège (promotion 1998) et ancien élève de l’ENA ; Chargé de dossiers d’aide d’Etat à la Direction générale de la Concurrence de la Commission européenne :

« J’ai fait partie de la première promotion du Collège juridique, j'ai également eu la chance d'y enseigner et j'ai trouvé l'expérience tout à fait extraordinaire. […] [A la Commission européenne où se trouvent de nombreux anciens du Collège], j’ai eu la chance de rencontrer et de retrouver des gens exceptionnels, dotés de grandes qualités humaines, fiers de faire partie de ce groupe très sélectif et de promouvoir par la suite le Collège juridique. Pour la plupart d'entre eux, le Collège juridique a été le passeport leur permettant de travailler au sein des institutions européennes, notamment grâce au sérieux des études qui y sont dispensées et à la recherche de la performance académique qui en est la marque de fabrique. »

 

Ion Galea, ancien étudiant du Collège juridique (promotion 2000) ; Directeur des Affaires juridiques du Ministère roumain des Affaires étrangères, Chargé d’enseignement au Collège juridique et à la Faculté de Droit de l’Université de Bucarest :

« C’est sûr que mes études au Collège ont influencé ma profession. (…). Je dirai un mot sur l’importance de la langue française, même si nous sommes tous conscients que dans les relations diplomatiques l’anglais a gagné beaucoup de terrain. Je suis convaincu, personnellement, que le français reste essentiel pour un juriste international, pas nécessairement que pour un diplomate. Le français reste l’une des deux langues officielles de la Cour Internationale de Justice, la seule langue de travail à la Cour de Justice de l’Union Européenne. »

 

A. H., ancienne étudiante du Collège (promotion 2013) ; Magistrate stagiaire :

« Je me souviendrai toujours des membres du Collège, des incroyables cours et TD, des soirées passées à Aromal Roma et au Coyote Café́ et des possibilités offertes de faire un stage à la CEDH et une visite d’étude à la CJUE. Merci et à bientôt, Collège ! »

 

R. I., ancienne étudiante du Collège (promotion 2003) ; Conseillère au Cabinet du Secrétaire général du Parlement européen :

« Ce n’est pas un secret de dire que le Collège a complètement changé ma vie. Il m’a aidé́ à trouvé ma vocation ; j’y ai lié énormément d’amitiés pour la vie. Grâce au Collège, j’ai eu ma première expérience à l’étranger : un stage au Tribunal de Grande Instance de Bobigny. D'autres expériences internationales se sont enchaînées : le Concours de droits de l’homme René́ Cassin, un stage à la CEDH à Strasbourg, un autre stage au Conseil d’Etat à Paris, une bourse pour un DEA en droit international économique à l’Université́ de Paris 1, le concours international Willem C. Vis avec l’équipe de la Sorbonne. […] Je travaille au Cabinet du Secrétaire général du Parlement européen ; je suis la première roumaine qui conseille le plus haut fonctionnaire de cette institution et d’ailleurs le plus jeune membre de son Cabinet. […] Dans les institutions européennes travaillent un grand nombre d’anciens du Collège ; nous avons un réseau impressionnant. En ce moment les institutions de l’Union européenne ont besoin de professionnels engagés et bien formés comme vous. »

 

R. P., ancienne étudiante du Collège (promotion 2003) ; Avocate aux Barreaux de Bucarest, de Paris et de New York, Chargée d‘enseignement au Collège juridique et à la Faculté de Droit de l’Université de Bucarest :

« Mes résultats scolaires m’ont permis d’obtenir une bourse Eiffel pour effectuer un DEA (Master 2) en Droit des Affaires à l’Université́ Paris 2. […] J’ai eu la chance d’être admise à̀ Harvard [et], j’ai obtenu un poste d’avocate chez Latham & Watkins, l’un des meilleurs cabinets américains, à New York. (…). Je suis maintenant heureuse d’être de retour chez moi, en Roumanie, et fière de revenir en tant qu’enseignante là où tout a commencé́ : au Collège Juridique et à la Faculté́ de Droit de Bucarest. »

 

S. S., ancienne étudiante du Collège juridique (promotion 2005) ; Juriste à la Direction Générale Recherche et Innovation de la Commission européenne :

« Des quatre ans passés au Collège, je garde de très bons souvenirs et si c’était à refaire, je recommencerais : des cours et des travaux dirigés de qualité, une proximité avec les enseignants qui n’existe pas dans les grandes universités roumaines et un personnel administratif super gentil et à l’écoute. […] Le Collège Juridique a été́ en même temps une chance unique et une expérience exceptionnelle tant sur le plan personnel qu’éducatif. Sans le Collège, je n’aurais pas eu le parcours professionnel que j’ai eu et donc, je ne serais pas où j’en suis aujourd’hui. »

 

R. T., ancienne étudiante et Chargée d’enseignement au Collège juridique (promotion 2001), Docteur en Droit de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, avocate aux Barreaux de Paris et de New York - cabinet Kramer Levin Naftalis & Frankel, Bureau de Paris :

« Je ne serais pas qui je suis actuellement sans le Collège. »

 

TEMOIGNAGES D’ENSEIGNANTS

 

Hélène Boucard, Professeur à l’Université de Poitiers :

« L’avantage du Collège juridique ? Vous devenez européens. Vous étudiez les droits roumain, français, européen et international. C'est une opportunité rare. »

 

Cosmin Cercel, Maître-assistant à l’Université de Nothingham, ancien étudiant et ATER de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne au Collège juridique :

« J’ai eu le plaisir de travailler au Collège et à la Faculté́ de Droit de Bucarest (…) avec les meilleurs étudiants que j’aie jamais connus. »

 

Vlad Constantinesco, Professeur émérite de l’Université de Strasbourg, Doyen de la Faculté Internationale de Droit Comparé de Strasbourg :

« Le Collège est une véritable réussite ; il est une structure qui n’a pas d’équivalent dans d’autres pays. […] Je crois que le succès tient à̀ l’engagement des deux pays, de soutenir profondément cette formule, il tient aussi à̀ la qualité́ des étudiants qui y entrent et qui découvrent ici des habitudes nouvelles, une culture différente de celle qu’ils reçoivent dans la faculté́ d’origine. Les professeurs aussi, qui viennent de la faculté́ de Bucarest ainsi que des facultés françaises sont des éléments du succès. »

 

Hélène Hoepffner, Professeur à l’Université Toulouse I Capitole :

« Les études de droit ne doivent pas être l’occasion de « collectionner » des connaissances, de les additionner. Elles doivent aussi et surtout vous permettre de vous forger un esprit critique, de réfléchir, de prendre des positions personnelles. Etre étudiant au Collège juridique vous orientera dans une telle voie : celle de la réussite. »

 

Fabrice Hourquebie, Professeur, Directeur de l’Ecole Doctorale de la Faculté de Droit et Référent Francophonie à l’Université de Bordeaux :

« Je suis très attaché à une telle coopération qui permet la promotion scientifique. Etant une filière d'excellence, j'ai accepté́ de venir ici en 2004. Depuis, je suis venu tous les ans, deux ou plusieurs fois par année à l'invitation du Collège. […] Je pense que les étudiants du Collège sont capables de donner une impulsion et de participer fondamentalement au développement des institutions dans lesquelles ils vont travailler. […] Il faut continuer à lire le français, à promouvoir la culture et la langue française, qui reste la langue de la diplomatie et des relations internationales. »

 

Corneliu Liviu Popescu, Professeur à l’Université de Bucarest, Directeur de l’Institut juridique francophone doctoral post-doctoral du Collège juridique :

« J’enseigne au Collège depuis sa création et je peux témoigner qu’il s’agit d’une entité́ d’élite. Les meilleurs étudiants de la Faculté́ de Droit sont des étudiants du Collège. […] À la Cour Européenne des Droits de l’Homme, les arrêts sont rendus en français ou en anglais, donc un bon juriste doit connaitre le français aussi. On ne peut pas être un bon juriste sans savoir parler le français et l’anglais. On ne peut pas rester nationaliste et connaitre seulement notre droit national. C'est le professeur de droit international et comparé qui parle... ».

 

Anne Rigaux, Maître de Conférences à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne :

« Le Collège juridique est extrêmement important dans le cadre actuel : il est essentiel que les étudiants roumains deviennent des spécialistes, de bons juristes, avec une ouverture sur d’autres systèmes juridiques et sur les différents aspects du droit de l’Union européenne. Ils ont par ailleurs une vraie chance d’avoir un diplôme conjoint avec la Sorbonne et l’Université de Bucarest. »

 

Denys Simon, Professeur, Directeur adjoint du Département d'études internationales et européennes de l'École doctorale de l'École de Droit de la Sorbonne, Université Paris I Panthéon-Sorbonne :

« Le fait de suivre des cours de droit en français pendant l’ensemble du cursus, la présence de professeurs français pour les missions d’enseignement au Collège et les liens avec les universités françaises, membres du consortium, et en particulier avec l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, sont des atouts exceptionnels. […] Le collège est un « outil remarquable d’acquisition d’une double culture juridique, indispensable dans le contexte d’européanisation et de globalisation du droit que nous connaissons. » […] Les indices du bon niveau des étudiants roumains peut être illustré par la qualité des équipes participant à des concours internationaux de procès simulés, comme le concours Cassin, de même que par l’insertion réussie des étudiants roumains dans des formations suivies dans d’autres Etats membres de l’Union européenne. »

Jean-Marc Thouvenin, Professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Directeur du Centre de Droit International de Nanterre (CEDIN) :

« Il est en effet gratifiant d’avoir un public aussi attentif que celui que l’on trouve au Collège. La qualité́ générale des copies atteste du reste que l’on n’y vient pas pour rien. »

 

Ludovic de Villèle, avocat, Professeur associé à l’Université d’Evry-Val d’Essonne :

L’enseignement au Collège « a su s’adapter aux évolutions juridiques de nos sociétés, avec notamment une ouverture très prononcée sur l’Europe. [Il] permet ainsi aux étudiants d’avoir une formation parfaitement en phase avec les enjeux actuels et les défis de demain. Il existe une sélection importante et efficace des étudiants, ce qui permet d’assurer un très bon niveau, non seulement en droit mais aussi en français. […] Concernant le corps enseignant, j’ai constaté́ dès l’anniversaire célébrant les 15 ans du Collège, la motivation et l’enthousiasme des professeurs pour venir enseigner au Collège. La qualité́ des universités engagées dans le consortium illustre à elle seule, ce dynamisme. »

 

Brigitte Vincent, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux :

« Les maquettes d’enseignement (…) intègrent davantage de matières spécialisées dans les différents pans du droit européen, ce qui permet aux étudiants de bénéficier d’une formation particulièrement professionnalisant, qui leur donne encore plus d’atouts pour leur future carrière, et d’être en bonne posture lorsqu’ils postulent pour des stages qui valoriseront leur diplôme. La possibilité́ de continuer un cursus universitaire en faisant une thèse en cotutelle est aussi à souligner. »

 

 

 



Faculty of Law of UNIBUC French Foreign Office Université Paris I La Sorbonne

Fondé en 1995
Officier de l'Ordre du Mérite Culturel
de la République de Roumanie

Copyright © 2017
Site réalisé par Direct Design